Parler des autres en leur absence…

Quand nous sommes face à quelqu’un, nous essayons en général, si nous sommes chrétiens, d’avoir une attitude d’amour par rapport à lui/elle …

Mais quand nous parlons de quelqu’un en son absence? Nous cessons parfois, je le crains, d’avoir la même attitude.

Le prêtre – dans son homélie d’aujourd’hui (liée à Mc 3,21 – « Il a perdu la tête »), nous a suggéré que … cela devrait être un acte d’amour que de parler des autres en leur absence!

C’est bien dans la ligne de « ne jamais dire du mal de quelqu’un », mais en même temps cela va plus loin.
A essayer?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s