« En vouloir »: du « péché » à l’acceptation d’un réel composite

Il m’arrive « d’en vouloir » à certaines personnes, parfois de façon durable. Tel ou tel a agi d’une façon que je n’ai pas aimé… ! Et, de fait, je lui en veux. Et je le confesse, comme un péché.

Mais il m’est venu l’idée d’un changement d’attitude: c’est à dire d’admettre que l’autre est à la fois complexe, et évidemment différent de moi; cet aspect de lui, que je n’ai pas aimé, c’est un fait. Il est comme cela; il fait ceci ou cela.

Et, oui, je peux admettre que le réel soit différent de ce que je voudrais qu’il soit ! 🙂  Et  que les gens sont ce qu’ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts; je peux cesser de me concentrer sur tel événement, sur tel détail du passé, pour voir l’ensemble de la personne, qui est ce qu’elle est, et qui au total m’est éventuellement sympathique!

Alors, j’abandonne la fixation sur ce « tort » supposé qu’il m’a fait; ce n’est plus ma façon d’être; je vois plus large… Et  je ne lui en veux plus… Le péché disparaît ! Non par une décision de la volonté, mais par une vision plus vaste; plus juste !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s